Entretien d'un vélo électrique

Qui veut aller loin ménage sa monture.

Il convient au préalable de tordre le cou à ce qui semble être une idée reçue, à savoir que l’entretien d’un VAE nécessite davantage d’entretien du fait qu’il comporte dans sa dénomination le mot électrique qui induit par généralité une plus grande complexité.

Dans la pratique, il n’en est rien. Et même au contraire puisque la conception d'un vélo électrique demande de facto d’intégrer des protections supplémentaires par rapport à un vélo classique, comme sur la chaîne ou le dérailleur.

S’il demande sans aucun doute beaucoup moins d’entretien qu’une bête de course, il n’en demeure pas moins un vélo. Il doit donc faire l’objet d’une attention régulière, tout particulièrement sur sa partie cycle, afin d’un fonctionnement pérenne dans le temps.

Les étapes pour bien laver son vélo électrique

La première étape consiste évidemment à lui octroyer, suivant votre utilisation ou le besoin, un nettoyage en bonne et due forme. Attention, sur ce sujet, le nettoyage avec un jet à haute pression de type Karcher est absolument à proscrire !

Le lavage

La puissance du jet viendrait en effet altérer les joints de la connectique et les roulements. De même, n’utilisez que de l’eau chaude, avec de préférence un liquide spécifiquement prévu pour le nettoyage d’un vélo.

Ce nettoyage doit être réalisé avec minutie tout d’abord avec une éponge sur les plus grosses pièces (cadre, fourche etc.), sans oublier les petits recoins accessibles grâce à une brosse à dents usagées ou une brosse spécialement dédiées au nettoyage des vélos.

Le rinçage

Une fois le rinçage final réalisé à l’eau chaude, utilisez un chiffon sec ou une peau de chamois pour accélérer le séchage. Là encore, soyez méticuleux et prenez le temps de passer partout afin d’éviter tout risque de rouille.

Le dégraissage

Vient ensuite l’opération la plus importante, à savoir le dégraissage et la lubrification des parties liées à la transmission. La chaîne, cassette, pignon, dérailleurs et autres plateaux peuvent ainsi conserver malgré votre premier nettoyage des résidus de graisse qui vont fragiliser l’ensemble.

Pour supprimer ses reliquats, utilisez un chiffon, une brosse à dents usagée et un spray dégraissant que vous appliquez sur chacun de ces éléments avec la plus grande douceur. Un rinçage à l’eau chaude suivi d’un séchage avec un chiffon sec est là encore plus que conseillé.

La lubrification

Vient désormais l’étape de la lubrification. Vaporisez le lubrifiant sur la chaîne, les pignons et les plateaux en faisant tourner la chaîne tout en changeant les vitesses. Epongez le surplus d’huile avec un chiffon. Vérifiez enfin la pression de vos pneus, le serrage des freins, de la direction etc.

Et la partie électrique nous direz-vous ?

En fait, davantage qu’un entretien, les éléments électriques constituant votre VAE nécessitent uniquement une attention régulière, comme notamment la vérification de l’absence de jeu des connecteurs ou l’état de charge de votre batterie.

Les moteurs et batteries du marché sont d’une grande fiabilité. Vous n’aurez ainsi que très peu de chances de connaître un problème sur ces éléments. Si tel était malgré tout le cas, rendez-vous dans une boutique de cycles spécialisée, qu’elle soit celle où vous avez acheté votre VAE ou de proximité.

Il convient de souligner que toute intervention réalisée par vos soins sur les éléments électriques de votre vélo engage votre responsabilité.

Il peut donc en résulter en cas d’impair l’annulation de la garantie associée à ces éléments…